Réprésentations de l’algèbre de Lie sl(2)

25 January 2009 at 11:19 am 2 comments

Alors que la géométrie mettait autrefois en avant l’importance des groupes et des transformations d’un objet (une philosophie défendue notamment par Klein), l’influence croissante de la mécanique, l’algèbre et l’analyse tend à remplacer la théorie des groupes par celle des algèbres de Lie. La théorie de Lie, développée par Borel et Chevalley permet d’étudier les représentations de certains groupes à travers leurs algèbres de Lie, et la géométrie différentielle en est également friande.

Whereas geometry in its old times would highlight the importance of groups of transformations (as in the Erlangen program introduced by Klein), modern developments in mechanics, algebra and calculus would rather use the language of Lie algebra. Lie theory was actively developed by Borel and Chevalley, allowing to understand groups through their Lie algebras, and differential geometry is closely related to this subject as well.

Le groupe SL2

Le groupe SL2 est le groupe constitué des matrices \begin{pmatrix} a & b \\ c & d \\ \end{pmatrix} telles que ad-bc = 1. L’inverse d’une telle matrice est donné par \begin{pmatrix} d & -b \\ -c & a\\ \end{pmatrix}.

L’algèbre de Lie de ce groupe est l’ensemble des matrices X telle que 1 + X \varepsilon appartienne au groupe SL2. Ici \varepsilon est un symbole abstrait tel que \varepsilon^2 = 0. Ceci permet de montrer que les valeurs possibles de X sont
\begin{pmatrix} a & b \\ c & -a \\ \end{pmatrix} = a \begin{pmatrix} 1 & 0 \\ 0 & -1 \\ \end{pmatrix} + b \begin{pmatrix} 0 & 1 \\ 0 & 0 \\ \end{pmatrix} + c \begin{pmatrix} 0 & 0 \\ 1 & 0 \\ \end{pmatrix}
on note J_0, J_+ et J_- les trois matrices de la décomposition ci-dessus.

L’algèbre de Lie est notée \mathfrak{sl}_2 et est munie d’un crochet de Lie {[A,B] = AB-BA} est antisymétrique par rapport à A et B, et que {[A,[B,C]] = [[A,B],C] + [B,[A,C]]}.
On a {[J_0, J_\pm] = 2J_\pm} et {[J_+,J_-] = J_0}.

The group SL2 consists of matrices \begin{pmatrix} a & b \\ c & d \\ \end{pmatrix} such that ad-bc = 1. The previous matrix has an niverse given by \begin{pmatrix} d & -b \\ -c & a\\ \end{pmatrix}.

The Lie algebra of this group is the set of matrices X such that 1 + X \varepsilon is an element of the group SL2. Here \varepsilon is an abstract symbol satisfying \varepsilon^2 = 0. This method gives the following values for X :
\begin{pmatrix} a & b \\ c & -a \\ \end{pmatrix} = a \begin{pmatrix} 1 & 0 \\ 0 & -1 \\ \end{pmatrix} + b \begin{pmatrix} 0 & 1 \\ 0 & 0 \\ \end{pmatrix} + c \begin{pmatrix} 0 & 0 \\ 1 & 0 \\ \end{pmatrix}
Denote by J_0, J_+ et J_- the three matrices used in the above decomposition.

We call \mathfrak{sl}_2 this Lie algebra : it comes equipped with a Lie bracket {[A,B] = AB-BA} which is antisymmetric, and satisfying the Jacobi identity {[A,[B,C]] = [[A,B],C] + [B,[A,C]]}. Moreover {[J_0, J_\pm] = \pm 2J_\pm} and {[J_+,J_-] = J_0}.

Création et annihilation

Une action (ou réprésentation) de \mathfrak{sl}_2 sur un espace vectoriel V est une fonction f associant à chaque matrice de \mathfrak{sl}_2 un endomorphisme de V, de sorte que {[f(X), f(Y)] = f([X,Y])}. Si v est un vecteur propre de J_0 de valeur propre w, on dit que v est de poids w, et on vérifie facilement que J_+ v est de poids w+2, alors que J_- v est de poids w-2. On dit parfois que J_+ est l’opérateur de création, tandis que J_- est l’opérateur d’annihilation (une terminologie très utilisée par la mécanique quantique).

A representation of \mathfrak{sl}_2 on a vector space V associates to each matrix of the Lie algebra a linear map E \to E such that Lie brackets are mapped correspondingly. In particular, an eigenvector of J_0 for the value w (we say a weight vector of weight w) is mapped a weight vector of weight w\pm2 by J_\pm. For this reason, J_+ is also called creation operator while J_- is called annihilation operator (these names are especially used in quantum mechanics).

On s’intéresse particulièrement aux représentations engendrées par un vecteur v_0 de plus haut poids w. Alors v_n = (J_-)^n w, est un vecteur de poids w-2n pour tout n, et ceux qui ne sont pas nuls forment une base de la représentation. La relation fondamentale
J_- J_+ v_n = J_- J_+ J_- v_{n-1} = J_- J_- J_+ v_{n-1} + 2(w-2n+2) v_n
montre que J_- J_+ v_n = 2n(w+1-n) v_n. En particulier, si v_{w+1} = 0, les vecteurs de poids suivants sont également nuls (on a alors construit une représentation iréductible de plus haut poids w, de dimension w+1), et sinon v_{w+1} engendre une sous-représentation : la représentation de dimension infinie ainsi produite s’appelle le module de Verma de plus haut poids w.

We are particularly interested by highest weight representations, which are defined to be those generated by a weight vector without any higher weight vector. Suppose a representation is generated by a vector v_0 of weight w (thus j_+ v_0 = 0). Then v_n := (J_-)^n w has weight w-2n for any n, and the nonzero v_n form a basis of the representation as a vector space. The fundamental equality :
J_- J_+ v_n = J_- J_+ J_- v_{n-1} = J_- J_- J_+ v_{n-1} + 2(w-2n+2) v_n
shows J_- J_+ v_n = 2n(w+1-n) v_n. Then either v_{w+1} = 0, and the vector with lesser weights also vanish (the representation is then simple or irreducible with highest weight w, its dimension is w+1), or v_{w+1} generates a non-trivial sub-representation : the full representation is then infinite-dimensional and is called Verma module with highest weight w.

Classification des représentations irréductibles

Les techniques précédentes montrent que les représentations de plus haut poids de \mathfrak{sl}_2 sont de deux types : les représentations de dimension finie, dont le plus haut poids est en entier positif, et les modules de Verma, de dimension infinie, qui sont irréductibles lorsque leur plus haut poids n’est pas un entier positif. On peut par ailleurs montrer que toute représentation de dimension finie peut s’écrire comme somme directe de représentations avec plus haut poids : il est donc facile de toutes les déterminer.

The above techniques prove that highest weight representations of \mathfrak{sl}_2 are either finite-dimensional, with highest weight a non-negative integer, or infinite-dimensional, they are then Verma modules, which are irreducible if and only if the highest weight is not a nonnegative integer. Moreover any finite-dimensional representation can be written as a direct sum of irreducible highest weight representations: it is thus easy to determine all isommorphism classes of such representations.

Entry filed under: algebra, english, français, group theory, representation theory. Tags: , , , , .

Extensions of sheaves and the local-global spectral sequence Les droites de l’espace et la grassmannienne

2 Comments Add your own

  • 1. Tom  |  29 January 2009 at 3:21 pm

    Merci pour ce joli blog!

    Pourquoi mélanger cependant le même post en anglais et français? Ne serait-il pas plus facile de créer deux posts séparés et d’utiliser les catégories pour organiser tout ça, ou même de se contenter de l’anglais qui est forcément lu par tout étudiant de M2 et par les chercheurs internationaux ? Quel est le public que vous visez?

    Reply
    • 2. remyoudompheng  |  29 January 2009 at 5:15 pm

      C’est vrai que ce serait plus pratique d’écrire les deux séparément. En tout cas, je tiens à écrire en français le plus souvent possible, mais comme il y a des sujets qui intéressent des gens qui souvent maîtrisent l’anglais, je me permets quelques écarts🙂 Il n’y a pas spécialement de public visé (ni de thème précis) donc je vais essayer d’être aussi accessible que possible à chaque fois.

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Pages

Categories


%d bloggers like this: